Guyane :Hommage aux militaires tués et aux gendarmes blessés

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

DRAME - Le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, à Cayenne, a déclaré que les assaillants «seront pourchassés et poursuivis devant les tribunaux»…

Un hommage a été rendu jeudi soir à Paris, lors du concert annuel de la gendarmerie au manège Battesti du quartier des Célestins (IVe), aux deux militaires tués et aux deux gendarmes grièvement blessés mercredi lors d’une opération conjointe armée/gendarmerie contre des chercheurs d’or clandestins en Guyane. Un hommage a également été rendu aux deux femmes gendarmes tuées le 17 juin à Collobrières.

pub

Jeudi en fin de matinée après l’annonce de l’épisode de violence qui a coûté la vie aux militaires en Guyane, François Hollande a fait part de sa «vive émotion», «condamné vigoureusement cette attaque contre des représentants des forces de l’ordre» et s’est «engagé à ce que tous les moyens soient mis en oeuvre afin de retrouver les auteurs de ces crimes».

«Ces criminels-là seront pourchassés et poursuivis devant les tribunaux»


pub

Le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, est arrivé dans l’après-midi à Cayenne pour, a-t-il dit au micro de Radio Guyane 1ère, «adresser un message de solidarité». «Ces auteurs-là, ces criminels-là seront pourchassés et poursuivis devant les tribunaux», a lancé le ministre au sujet des assaillants. Le ministre a notamment rencontré à huis clos la famille du caporal-chef Sébastien Pissot, 32 ans, qui laisse une compagne et un enfant. Les proches de l’autre militaire décédé mercredi, l’adjudant Stéphane Moralia, 28 ans, célibataire, sont eux dans l’Hexagone, selon Guyane 1ère.

Victorin Lurel a également rendu visite aux deux gendarmes blessés par balles et hospitalisés à Cayenne. «L’un est touché à l’abdomen, l’autre à un bras. Il est possible qu’ils soient évacués sur le plan sanitaire vendredi si leur état le permet», a déclaré à l’AFP une source médicale. Depuis Paris la ministre de la Justice Christiane Taubira, ex-députée de Guyane, a dit se tenir informée «heure par heure de la situation», en liaison notamment avec le parquet de Guyane.


pub

Le procureur de la République de Cayenne Ivan Auriel a indiqué jeudi à la mi-journée à l’AFP ne pas encore avoir saisi de juge d’instruction dans cette affaire mais que les faits pourraient être qualifiés d’«assassinat et tentative d’assassinat en bande organisée». Les deux militaires tués faisaient partie du 9e Régiment d’infanterie de marine (RIMa) qui participe aux opérations «Harpie» contre les orpailleurs.

© 2012 AFP & 20Minutes


pub

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>